Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Jardins de l’Agdal hôtel vont recevoir les premiers clients. Le tour-opérateur qui veut croire à une relance du marché sur le Maroc table sur 10.000 clients pour 2016 (Ph. Mokhtari)

Les Jardins de l’Agdal hôtel vont recevoir les premiers clients. Le tour-opérateur qui veut croire à une relance du marché sur le Maroc table sur 10.000 clients pour 2016 (Ph. Mokhtari)

Un nouveau TO, Ô Voyages, fait son entrée à Marrakech et Agadir

Il prend des engagements fermes sur trois hôtels d’Atlas Hospitality

Ce n’est pas encore la reprise sur le marché français, mais les affaires commencent à reprendre. En effet, un nouveau TO, Ô Voyages (spécialisé dans les voyages bien-être), vient de prendre des engagements fermes pour trois hôtels à Marrakech et à Agadir. Il propose désormais l’hôtel les Jardins de l’Agdal de Marrakech et table pour cette première saison sur 10.000 clients. Cet établissement, ancien Framissima racheté en 2014 par le groupe hôtelier Atlas Hospitality, sera commercialisé sous la marque Ô Club chic, faisant partie donc de la nouvelle catégorie de clubs hauts de gamme du TO. A ce titre, le club offre aux clients des attentions comme des réductions sur des prestations (spa, excursions, location de voitures), des semaines thématiques (yoga, fitness, chant, danse). Une bonne nouvelle au regard des revers essuyés par la destination Maroc sur le marché de l’Hexagone, d’autant plus que le TO s’engage également sur deux autres établissements appartenant à Atlas Hospitality (le Royal Atlas et l’Atlas Amadil Beach) à Agadir sous la marque Thalasso n°1.

Stratégie de relance

Un pari que le directeur général de Thalasso n°1, Raouf Benslimane, pense gagner grâce à la sécurité qui règne au Maroc ainsi que l’offre pléthorique de vols low-cost. Il s’appuiera sur des offres packagées avec des forfaits en 8 jours/7 nuits au départ de Paris au prix de 539 € TTC (6.000 DH) par personne en base double et formule tout compris. Dans une stratégie de relance du Maroc packagé, le tour-opérateur affrète deux appareils sur toute la saison été (et jusqu’à trois avions durant les vacances scolaires pour desservir Marrakech et Agadir). A rappeler que le marché français a connu des chutes sans précédent les deux dernières années, atteignant une baisse de plus de 30% sur certains canaux de distribution.
Un repli alarmant pour une destination dont l’Hexagone constitue le premier marché émetteur avec 50% des flux vers une ville comme Marrakech. La nouvelle donne sécuritaire dans la région est en train de provoquer un repli, sinon une réorientation des flux de réservations d’hiver vers d’autres destinations du bassin méditerranéen (îles Canaries, Grèce, Espagne…). Les attentats et la menace terroriste de l’Etat islamique ont amplifié la crise. Malgré ces baisses drastiques, la France reste un marché stratégique et les opérateurs s’activent pour récupérer les parts de marché perdues et surtout redonner confiance aux touristes de l’Hexagone.
L’ONMT en partenariat avec le CRT de Marrakech et le CPT d’Essaouira ne cessent de multiplier les éductours pour communiquer davantage sur la sécurité au Maroc, à l’instar de cette jolie opération médiatique (voyage d’intégration de la nouvelle Miss France) à Essaouira ou encore un voyage pour la presse française culture pour présenter les jardins de Marrakech.

Badra BERRISSOULE / L'économiste

Tag(s) : #Maroc, #Tourisme, #Marrakech, #France

Partager cet article

Repost 0